La semaine du goût - KIM GOUT

Le lundi 14 octobre, nous avons commencé la semaine du goût en faisant un Kim goût.

10 aliments étaient à découvrir... les yeux fermés... mais aussi le nez bouché...

Certains ont réussi à trouver 9 aliments sur 10 ! Le 10ème étant très dur, puisque c'était un fruit : la carambole...

Tout le monde a été courageux et a joué le jeu... même après avoir goûté un aliment qu'il n'aimait pas !!

Voici les 10 aliments goûtés : du Comté, du persil, de l'endive, de la betterave, du chou-fleur, de la pâte de fruits, de la pomme : Golden, du cornichon, du pain d'épices et de la carambole.


 

comte-fromage.jpg

Le Comté est un fromage au lait cru à pâte pressée cuite AOP (Appellation d'Origine Protégée).

Son terroir est le Massif du Jura, région de moyenne montagne qui s'étend sur les départements du Jura, du Doubs (deux départements de Franche-Comté) et de l'Ain (département du Rhône-Alpes). 

Les vaches de races Montbéliarde et Simmental française sont les seules autorisées pour la production du lait à Comté.

Chaque jour, le Comté est élaboré de manière artisanale dans quelques 160 «fruitières», de petites fromageries de village.

Une pâte pressée au lait cru

Meule de 65 à 70 cm de diamètre.

Poids net : 38 à 42 kg.

Texture : pâte souple et onctueuse recouverte d'une fine croûte.

Affinage : minimum 5 mois.

Typicité : saveur franche et fruitée.

Vente : à la coupe (ou en meule et ½ meule)


persil-frise-1.jpg

Plante potagère très utilisée pour décorer et parfumer les plats, le persil regorge de vitamines et minéraux, essentiels au bon fonctionnement de notre organisme.

Principal atout du persil de cette herbe, sa richesse en vitamine C : avec 200 mg/100 g, elle dépasse largement les agrumes et autres kiwis et brocolis.
Notez cependant qu'à la cuisson, cette précieuse vitamine disparaît à vue d'oeil, tout comme la belle part decarotènes (provitamine A), aux propriétés antioxydantes, qu'il contient. Donc, consommez-la de préférence crue et surtout bien fraîche.

Frisé ou plat, le persil est par ailleurs très riche en minéraux et oligo-éléments. Bien qu'on le consomme en petite quantité, il permet de faire le plein de potassium(800 mg/100 g), de calcium (200 mg/100 g), de magnésium et de fer(5,5 mg/100 g), autant de substances indispensables à notre santé.


Comme la plupart des herbes aromatiques, le persil - en infusion ou en décoction - est utilisé depuis des temps très anciens, comme remède. Très bon pour lutter contre l'anémie, on lui reconnaît aussi un pouvoir tonique et stimulant. Enfin, il est également préconisé pour son action résolutive puisqu'il parvient à calmer les inflammations, en cataplasme ou en friction. A cela s'ajoute des propriétés sédatives : le persil permet de retrouver calme et sérénité...


 

goldendeliciouspage-1.jpg

 

"Une pomme chaque matin éloigne le médecin" comme disaient nos grands-mères. La diversité des pommes varie les plaisirs tout en conservant les facultés d'un fruit "modèle".

Les pommes se regroupent en 5 grandes familles toutes aussi diversifiées en saveurs qu'en bienfaits.

Les gourmandes très sucrées : Golden, Royal Gala, les parfumées : Reine des Reinettes, Pink Lady, les équilibrées au bon accord sucré/acide : Fuji, toutes les Rouges, les rustiques : Reinette, Grise du Canada, les toniques : Granny Smith...

Poids d'un fruit : selon les variétés et les calibres, de 100 à 300 g.
Période de consommation : toute l'année !

La pomme nous vient des montagnes du Caucasse il y a 80 millions d'années. Tout comme la poire, sa migration a peulpé les vergers européens.

Les Romains l'introduisirent en Europe avec près d'une trentaine d'espèces.

Aujourd'hui, il en existe plusieurs centaines, mais seules une trentaine se retrouve sur nos étals.

Ce fruit se retrouve associé aux femmes dans de nombreuses légendes et mythologies. Par exemple, avec Eve, Vénus ou Atalante, ou encore Marie représentée avec une pomme dans la main de son enfant.


cornichons.jpg

Le cornichon est une plante herbacée annuelle de la famille des Cucurbitaceae, cultivée pour ses fruits, récoltés avant maturité et consommés principalement comme condiment.

Le nom scientifique est Cucumis sativus. Concombre et cornichon sont une même espèce. Historiquement le concombre était récolté à maturité, à la différence du cornichon, puis des variétés ont été sélectionnées pour produire des cornichons et d'autres des concombres. Les sélections effectuées par l'Homme ont accentué les caractères propres à chacun, pour obtenir des cultivars distincts1. Parmi les variétés appréciées de cornichons on peut citer le Fin de Meaux, le Vert petit de Paris, le Délicatesse, l’Amélioré de Bourbonne et le Colet F1.

Le mot cornichon est également, en langage familier, utilisé pour désigner un homme niais et stupide. C’est aussi le surnom de l’élève de classe préparatoire à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr.

 

L’appellation de cornichon de mer est parfois utilisée pour désigner la salicorne d'Europe, une plante d’aspect fort différent des cornichons et qui n’est pas botaniquement de la même famille, et qui ne doit ce surnom qu’à cause d’un usage culinaire similaire. Quand elle est jeune sa tige peut être confite dans le vinaigre et servir de condiment, à la manière d’un cornichon.

 

cuisson-endive.jpg

Autrefois abandonnée et sauvage sur le bord des routes du Nord, l'endive de Bruxelle, ou chicon comme disent les ch'timi, est aujourd'hui le légume le plus consommé des français.

N'oubliez pas la Fête de l'Endive !
Tous les ans, le nord de la France rend hommage à la petite perle lors de la Fête de l'Endive. Si vous avez manqué celle d'Illies (dpt 59) du 2 et 3 décembre, il vous reste le 25 février 2007 pour découvrir et déguster l'endive à Haisnes Lès La Bassée (dpt 62) !

Il existe principalement 4 variétés d'endive : la Béa, la Flash, la Turbo et la Carmine, communément appelée l'endive rouge.

Sa culture très particulière a été mise au point en Belgique, vers 1850, par M. Bréziers, jardinier-chef de la Société d'Horticulture belge, dans le Jardin Botanique de Bruxelles.

La chicorée dite "witloof" (ou feuille blanche en langue flamande) est restée d'un usage très régional pendant plus de vingt ans.

Renommée dans le Nord et le Pas de Calais, elle y prendra sa dénomination régionale de "chicon" ("trognon", en parler ch'timi).

Les Grecs avaient déjà repéré les vertus médicinales de la chicorée, l'ancêtre de notre endive : Galien, 200 ans avant notre ère, l'appelait déjà "l'amie du foie".

En effet, son amertume était sensée stimuler le fonctionnement de la vésicule biliaire, et faciliter la digestion.


pates-de-fruits.jpg

La pâte de fruits est une confiserie obtenue à partir de fruits cuits avec du sucre et éventuellement de la pectine. Coulée dans un moule ou découpée en carré ou en rectangle, il s'agit à l'origine d'une méthode de conservation de la chair des fruits, d'où son nom de « confiture sèche ».

L'invention des pâtes de fruits remonterait au Xe siècle. La région Auvergne a été l'une des principales régions productrices de pâtes de fruits en France : les fabricants de pâtes de fruits d’Auvergne s’obligent à utiliser de 67 à 100 % de pulpes nobles (2/3 minimum des pulpes mises en œuvre), conformément à la recette déposée des pâtes de fruits d’Auvergne en 1947 par la Chambre Syndicale des Confiseurs, Confituriers et Conserveurs de Fruits d’Auvergne de l’époque. Elle est aujourd'hui supplantée par le Vaucluse qui en est devenu le premier producteur.

Il existe de nombreux types de pâtes de fruits, les plus courantes étant la pâte de coing, d'abricot, de pomme, d'agrume, de prune, etc. C'est le sucre qui permet de conserver ces fruits réduits en purée. Au cours de la cuisson, le mélange doit s'épaissir sans se caraméliser. Après deux ou trois jours de séchage, elle est démoulée ou découpée en différentes formes géométriques puis roulée dans du sucre cristallisé.

 

la-betterave-rouge-interne.jpg

Le terme betterave vient de la "bette", une plante cultivée à l'origine pour ses feuilles, dont la betterave est directement issue (elle vient des côtes de la Méditerranée, où elle pousse toujours à l'état sauvage) et de"rave", qui désigne toute plante potagère cultivée pour sa racine. Connue depuis le début de notre ère, la betterave était utilisée par les Anciens à des fins médicinales. Les premières recettes ont été publiées au 2ème siècle. Vers le 14ème siècle, elle devient très prisée dans la gastronomie britannique. 
La popularité de la betterave sucrière, quant à elle, doit beaucoup à l'intervention de Napoléon 1er. A cause de la guerre avec l'Angleterre et du blocus exercé sur la France, le sucre de canne ne pouvait plus parvenir des Antilles. Afin de faire face à cette pénurie, l'empereur offrit des terres à tous ceux qui cultiveraient la betterave sucrière, ce qui eut pour effet d'inciter significativement sa production. 
Il faudra malgré tout attendre le milieu du 19ème siècle pour voir la consommation de cette racine se populariser à travers toute l'Europe. C'est d'ailleurs à cette époque que l'on a mis au point une sélection de variétés à racine rouge, blanche et jaune, de qualité gustative supérieure. Désormais, elle est toujours cultivée en tant que légume (betterave rouge), en tant que plante fourragère (nourriture pour les ruminants) et pour la production du sucre.

La betterave rouge est cultivée principalement dans l'Orléanais, le Nord-Pas-de-Calais et en Bretagne. La France est le deuxième producteur européen après l'Italie. Crue, on la trouve sur les étals de mai à octobre, tandis que, cuite, elle est disponible toute l'année dans le commerce, conditionnée sous-vide, prête à l'emploi. Mais c’est un légume que l’on consomme plus volontiers en hiver

Le saviez-vous ? La betterave sucrière est, avant tout, utilisée pour la production de sucre, ainsi que de mélasse (destinée, entre autres, à la fabrication de levure de boulangerie), c'est vrai, mais aussi d'alcool et de carburant ! 


 chou-fleur-poc3a9lc3a9.jpg

 

Avec ses fleurettes blanches et nuageuses qui n'écloront jamais, le chou-fleur renferme une richesse nutritionnelle et culinaire encore trop peu connue…

Les variétés de chou-fleur fleurissent toute l'année. On parle donc de chou-fleur de printemps, d'été, d'automne et d'hiver.

On voit arriver également sur les marchés des chou-fleur violets, oranges et verts, qui permettent de varier les plaisirs !

 

Originaire du Proche-Orient, le chou-fleur était déjà consommé des Grecs et des Romains. Puis il fut oublié jusqu'au XVIe siècle, où il réapparut tel un légume nouveau.

Le chou-fleur fut introduit d'abord dans le jardin de Louis XIV, puis pris ses lettres de noblesse sous Louis XV. Celui-ci appela les plats à base de chou-fleur "à la du Barry", du nom d'une de ses favorite.

Au début, le chou-fleur s'obtenait difficilement. Les graines provenaient de Chypre. Ce n'est qu'au XVIIe siècle qu'il pu être obtenu par semis en France.

Aujourd'hui, plus de vingt variétés de chou-fleur sont produites en France, notamment en Bretagne et en Rhône-Alpes.


paindpices2.jpg

Le pain d'épices (ou pain d'épice) est un gâteau au miel aromatisé avec diverses épices. Il est apparu au Moyen Âge en Chine puis en Europe.

L'« art du pain d'épices en Croatie du Nord » a été inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO le 16 novembre 2010.

L'appellation « pain d'épices de Dijon » ou « pain d'épices type Dijon » est réservée au pain d'épices dont la farine est majoritairement de la farine de blé.

L'appellation « pain d'épices de Reims » est réservée au pain d'épices composé de farine de seigle. C'est à Reims qu'étaient établis les premiers maîtres pain d'épiciers. C'est vers le XIVe siècle que les pâtissiers rémois eurent l'idée de relever le goût du pain au miel avec des épices ; ils reçurent alors le nom particulier de pâtissiers de pain d'épices. Le 2 août 1571, les ouvriers du pain d'épices affirment leur existence, revendiquent leur monopole. La corporation des pain-d 'épiciers est alors fondée dans cette ville, puis reconnue officiellement par Henri IV en 1596.

Chaque année, dans la ville de Toruń, en Pologne, un festival du pain d'épices (Święto Piernika) en commémoration de la tradition de fabrication du pain d'épices y remontant au Moyen Âge.

Chaque année, dans le temps des fêtes, les familles du Québec s'amusent à faire des maisons en pain d'épices.


 carambole.jpg

 

La carambole un arbre des régions tropicales, originaire d'Asie. Disponible depuis quelques années sur les marchés européens, le fruit est une baie à 5 carpelles soudés dont la section forme une étoile et contenant chacun deux graines plates.

Selon les variétés, plus ou moins acidulées, il est utilisé en jus ou en salade de fruits, en confiture ou dans des sauces. Il est surtout utilisé pour décorer les plats et desserts.

Cette espèce tropicale produit des fruits tout au long de l'année. Cet arbre asiatique pouvant atteindre 9m de haut est l'un des seuls à produire autant de fruits par arbre : de 50 à 300 kg !

La carambole ne donne ses premiers fruits du même nom qu'au moins 3 ans après sa plantation. Il faut ensuite attendre une cinquantaine de jours entre lafleur et le fruit qui se colore de jaune doré à maturité.

Utilisation en cuisine de la carambole
Les différentes recettes de carambole peuvent être sucrées ou salées. Ce fruit à la forme étoilée une fois coupé a un goût sucré et acidulé. On le connaît le plus souvent pour son utilisation en décoration de pâtisserie ou de dessert. Manger la carambole est aussi l'assurance de se ressourcer en vitamine A et C ainsi qu'en oligo-éléments.

 

 


 

 



 


 




 

 

Commentaires (1)

1. Halima 15/12/2013

Domage,jétais malade ,je ne pouvais pas venir ! En plus ma soeur m'a dit que c'était
Trop bien!!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×